Les historiens de l’UCL – Bernard Dauven

Membre du Centre d’Histoire du droit et de la Justice (CHDJ) et ancien membre associé du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (LAMOP), je réalise sous la tutelle des professeurs Claude Gauvard (Paris I) et Xavier Rousseaux (UCL) une thèse de doctorat portant sur les différentes formes de grâce en Brabant à la charnière entre le Moyen Âge et l’Époque moderne.

Mes recherches personnelles portaient essentiellement sur l’incrimination du vagabondage et l’utilisation du genre en histoire de la justice ; elles s’orientent maintenant vers la criminalisation de l’homicide au seuil de la première modernité.

Quelques publications :

Dauven (Bernard), « Les vagabondes : des inconnues aux XVe et XVIe siècles ? », Genèses. Histoire et sciences sociales, 2006, t. 64, p. 5-25.

Dauven (Bernard) & Rousseaux (Xavier) (éd.), Préférant miséricorde à rigueur de justice. Pratiques de la grâce (XIIIe-XVIIe siècle), Presses universitaires de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2012.

Bourguignon (Marie-Amélie), Dauven (Bernard) & Rousseaux (Xavier) (éd.), Amender, sanctionner et punir. Histoire de la peine du Moyen Âge au XXe siècle, Presses universitaires de Louvain, Louvain-la-Neuve, 2012.

Dauven (Bernard), « Politique de la grâce et approche quantitative de l’homicide en Brabant, XVIe-XVIIe siècles », Histoire & Mesure, 2016, t. XXXI-2, p. 71-105.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *