Au coeur de la Grande Guerre : l’individu au croisement du civil et du militaire

Colloque international

26, 27 et 28 octobre 2017, Mons Memorial Museum

 

Le colloque « Au coeur de la Grande Guerre » est avant tout pensé comme un échange entre jeunes chercheurs afin de construire par le dialogue et le débat un propos cohérent sur l’individu au croisement du militaire et du civil. La volonté d’organiser ce colloque nous vient des rencontres faites et du désir de prolonger les échanges entamés lors de l’école d’été du Centre International de Recherche de l’Historial de Péronne.

Le thème du colloque est davantage une ligne conductrice, une piste de réflexion qu’un sujet délimité. Il nous amène à nous questionner sur la manière dont l’individu, soldat, civil de l’arrière ou occupé, intègre et concilie la dimension militaire d’un côté, qu’il s’agisse de son expérience au front ou de la présence de soldats allemands dans les rues de son village, et la dimension civile de l’autre. Au-delà donc d’une rencontre entre le « monde » civil et le « monde » militaire, qui seraient deux sphères séparées, il convient de penser l’individu comme étant au croisement des deux dimensions, qui le construiraient de manière conjointe.

Notre objectif étant de donner un caractère international à ces rencontres, les communications se feront en anglais ou en français.

Élise Rezsöhazy, Gwendal Piégais & Erwan Le Gall

Continuer la lecture de Au coeur de la Grande Guerre : l’individu au croisement du civil et du militaire

Journée d’étude – “Il n’est guère de matière si vaste que celle des monumens de l’Antiquité”

Étude et réception de l’Antiquité romaine au siècle des Lumières : perspectives croisées

Au cours du siècle des Lumières, le continent européen est marqué, dans son ensemble, par un « universel retour à l’Antiquité » dans les domaines de l’art, de la culture ou encore de la recherche scientifique. L’histoire romaine figure parmi les sujets de prédilection des intellectuels du 18e siècle qui souhaitent aborder cette période dans une optique nouvelle : les travaux et les dissertations, souvent illustrés, se veulent en effet plus critiques et plus concis que les sommes volumineuses composées au cours des 16e et 17e siècles. À la même période, l’étude des vestiges antiques (monuments, inscriptions, monnaies, représentations iconographiques…) connaît une véritable révolution, notamment grâce aux campagnes de fouilles menées dans la péninsule italienne et au développement de nouvelles approches prônées par des autorités de renom telles que Bernard de Montfaucon ou le comte de Caylus.

Continuer la lecture de Journée d’étude – “Il n’est guère de matière si vaste que celle des monumens de l’Antiquité”

Le moderniste dans la cité : Journée d’étude annuelle du réseau ModerNum

La journée d’étude annuelle du réseau des modernistes francophones de Belgique ModerNum, organisée avec le soutien de l’ED4, du LaRHis et des Archives Générales du Royaume, se déroulera ce 5 mai 2017 (10h-17h) aux Archives générales du Royaume à Bruxelles (2-6 rue Ruysbroek)

L’inscription est souhaitée, par mail (modernum.info@gmail.com) ou via le formulaire en ligne sur le blog de ModerNum (https://modernum.hypotheses.org/journees-detude-de-modernum/05052017-le-moderniste-dans-la-cite).

Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Le corps dans la Grande Guerre. Pour une anthropologie historique du corps guerrier. Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Note de synthèse par Geneviève Warland

Dans le cadre du groupe de recherche MEMEX WW1, Stéphane Audoin-Rouzeau nous a fait l’honneur de donner le 24 février 2017 une conférence particulièrement émouvante sur Le corps dans la Grande Guerre. Pour une anthropologie historique du corps guerrier.

Sa perspective relevant de l’anthropologie historique visait moins à présenter un contenu qu’un programme de travail. D’emblée, il a souligné une difficulté majeure pour l’étude de cette thématique : la fausse évidence du corps. En effet, nombreuses sont les études sur la guerre qui esquivent la corporéité dans le fait guerrier. Or, il s’agit là de l’oubli de l’essentiel, la guerre représentant une expérience somatique extrême.

Continuer la lecture de Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Journée d’étude

Mercredi 29 mars 2017, 10h45 – 16h
Salle du Conseil FIAL (UCL) – Place Blaise Pascal, 1 – 1348 Louvain-la-Neuve
Entrée gratuite mais inscription obligatoire avant le 24 mars 2017: emmanuel.debruyne@uclouvain.be

La « Belle Epoque » des années 1895-1914 est marquées par une croissance économique soutenue et par un progrès technologique constant, qu’accompagne une amélioration sensible des conditions sociales. Pourtant, cette « Belle Epoque » n’est pas rose pour tout le monde, et s’apparente pour bon nombre de ses contemporains à une lutte pour la survie. La faillite est une menace constante pour les indépendants et les petits entrepreneurs, pris entre leurs concurrents et leurs créanciers et à la merci d’un coup du sort ou de l’effondrement de leur propre crédit.

Sur base des investigations menées avec des étudiants de master dans le cadre du séminaire d’histoire de la période contemporaine, cette journée se penchera sur le sort d’une vingtaine de ces faillis, qui ont en commun d’avoir vu leur cas traité par le tribunal de commerce de Namur à la charnière des 19e et 20e siècles. Nous nous interrogerons sur la manière dont ils ont personnellement vécu et tenté de surmonter l’épreuve que leur propre faillite professionnelle a constitué pour leur existence et celle de leurs proches. Nous examinerons également comment ouvrir la perspective à partir de ces cas individuels vers des réflexions plus larges sur les questions de la dette, de l’échec, de la honte et du déclassement social.

Continuer la lecture de Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

« Pensées, rationalités, cultures et sociétés d’Islam : hier, aujourd’hui, demain » – Bernard Heyberger

Dans le cadre du cycle de conférences SSH2020-Islam « Pensées, rationalités, cultures et sociétés d’Islam : hier, aujourd’hui, demain » soutenu par le Secteur des Sciences humaines (SSH) et son projet stratégique « Louvain 2020 », nous avons le plaisir de recevoir :

Bernard Heyberger, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), Paris, spécialiste de la Syrie et du Liban à l’époque ottomane, et notamment des relations islam/christianisme et des christianismes orientaux. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont « Les chrétiens du Proche-Orient au temps de la Réforme catholique » (1994).

Sont prévus dans ce cadre :

  • Une demi-journée d’études « Minorités et majorités dans le monde arabe, au-delà du paradigme victimaire ». Le jeudi 16 mars (14h30-17h30), à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USLB), local P60 (bld du Jardin Botanique 43 à Bruxelles)
  • Une Grande conférence « Chrétiens en Islam : discrimination et convivialité ». Le  jeudi 16 mars (20h-22h), à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USLB), Auditoire 1 (bld du Jardin Botanique 43 à Bruxelles)
  • Un Séminaire de recherche « Chrétiens au Proche-Orient : de l’histoire ecclésiastique à l’histoire connectée ». Le vendredi 17 mars (9h-11h30), à l’UCL, auditoire  LECL-61 (bâtiment Leclercq, Place Montesquieu 1 à Louvain-la-Neuve). Bernard Heyberger partira de son propre parcours pour montrer comment les minorités chrétiennes sont sorties d’une approche d’histoire ecclésiastique pour devenir un thème de recherche légitime et à part entière des sciences sociales.