Achille Mbembe : les sciences sociales face aux défis du monde à venir

Avec le soutien d’UCL Culture.
En partenariat avec la Faculté ESPO, Louvain Coopération, CNCD 11.11.11, l’AGL.
En présence de Mme Solange Lusiku (DHC de UCL en 2012)

 

Le mardi 24 octobre à 18 heures, à la Ferme du Biéreau, aura lieu un évènement exceptionnel. L’Institut Analyse du Changement dans l’Histoire et les Sociétés Contemporaines (IACCHOS) – confédération de 10 centres de recherches en sciences sociales de l’UCL, comptant près de 200 personnes – remettra son 1er Doctorat honoris causa au Prof. Achille Mbembe. Cet évènement sera précédé d’un colloque interdisciplinaire, en présence et autour de la pensée d’Achille Mbembe, les lundi 23 octobre (de 9h15 à 16h30) et le mardi 24 octobre (de 14h15 à 17h30), également à la Ferme du Biéreau.

Continuer la lecture de Achille Mbembe : les sciences sociales face aux défis du monde à venir

LHIST2280 Séminaire d’histoire contemporaine – 2017-2018

Profession : Administrateur de la Sûreté publique

L’homme et la fonction

à la tête d’un service de renseignement policier (1830-1933)

Créée le 15 octobre 1830, l’Administration de la Sûreté publique – aujourd’hui Sûreté de l’Etat – est à la fois une des plus anciennes institutions de la Belgique indépendante et un des plus vieux services de renseignements d’Europe.

Les tâches et les moyens attribués à ce service n’ont cessé d’évoluer depuis sa création, mais le secret, l’information et la protection de la sécurité du pays restent au cœur de ses activités. La direction de ce service a par conséquent toujours constitué un poste sensible au sein de l’appareil d’Etat. Ce séminaire se propose de découvrir les hommes derrière cette fonction d’Administrateur de la Sûreté publique, d’interroger qui ils étaient, et comment et pourquoi ils ont exercé ce métier si particulier.

Notre approche s’inscrit dans le sillage d’une histoire du renseignement et des services secrets en pleine expansion depuis un quart de siècle, et qui contribue notamment au renouvellement de l’histoire politique. Dans ce cadre, chaque étudiant sera amené à partir sur les traces d’un des onze administrateurs qui se sont succédés pendant le premier siècle d’histoire de l’Etat belge.

Pour ce faire, les étudiants seront amenés à explorer une grande diversité de travaux et de sources. En termes d’archives, ils se confronteront d’une part aux documents directement issues de la Sûreté publique et du ministère de la Justice, et de l’autre aux multiples traces laissées par un individu, dans les registres communaux, les archives de famille, le bâti immobilier et le patrimoine funéraire, etc.

Enseignant : Emmanuel Debruyne

Assistants : Elise Rezsöhazy, Gauthier Godart et Christophe Chevalier

L’inscription à ce séminaire se fera à l’issue de la séance de présentation des séminaires, le vendredi 22 septembre à 11h, au local ERAS 54.

La première séance de ce séminaire aura lieu le lundi 25 septembre au local ERAS 74, de 14 à 16h.

Au coeur de la Grande Guerre : l’individu au croisement du civil et du militaire

Colloque international

26, 27 et 28 octobre 2017, Mons Memorial Museum

 

Le colloque « Au coeur de la Grande Guerre » est avant tout pensé comme un échange entre jeunes chercheurs afin de construire par le dialogue et le débat un propos cohérent sur l’individu au croisement du militaire et du civil. La volonté d’organiser ce colloque nous vient des rencontres faites et du désir de prolonger les échanges entamés lors de l’école d’été du Centre International de Recherche de l’Historial de Péronne.

Le thème du colloque est davantage une ligne conductrice, une piste de réflexion qu’un sujet délimité. Il nous amène à nous questionner sur la manière dont l’individu, soldat, civil de l’arrière ou occupé, intègre et concilie la dimension militaire d’un côté, qu’il s’agisse de son expérience au front ou de la présence de soldats allemands dans les rues de son village, et la dimension civile de l’autre. Au-delà donc d’une rencontre entre le « monde » civil et le « monde » militaire, qui seraient deux sphères séparées, il convient de penser l’individu comme étant au croisement des deux dimensions, qui le construiraient de manière conjointe.

Notre objectif étant de donner un caractère international à ces rencontres, les communications se feront en anglais ou en français.

Élise Rezsöhazy, Gwendal Piégais & Erwan Le Gall

Continuer la lecture de Au coeur de la Grande Guerre : l’individu au croisement du civil et du militaire

Berlin, mémoire du IIIe Reich et de la RDA, mais aussi lieu d’expression des libertés

Compte-rendu d’une semaine culturelle et historique !

par Geneviève Warland et Emmanuel Debruyne

Du 3 au 8 avril 2017, un groupe de 18 étudiants en histoire de l’Université catholique de Louvain a visité la ville de Berlin, accompagné de deux professeurs, Geneviève Warland, spécialisée en médiation culturelle en histoire et organisatrice du voyage, et Emmanuel Debruyne, spécialiste des deux guerres mondiales en Belgique. Au programme, la visite des sites mémoriaux des régimes génocidaires et liberticides qu’étaient le nazisme et le communisme est-allemand. Berlin a, en effet, la particularité, de les rassembler en un lieu. Certes, il s’agit du lot des capitales que de porter la mémoire politique d’un pays ; celle-ci imprègne particulièrement le paysage urbain de Berlin, façonné en grande partie au 19e siècle, au long du 20e et au début du 21e siècle : en pleine expansion et tantôt sordide, tantôt brillant de mille feux à la Belle époque, la ville a été détruite pendant le second conflit mondial ; la reconstruction s’est opérée selon des axes idéologiques et des moyens matériels différents, Reihenhäuser à l’Ouest et barres d’habitation à l’Est pour ne parler que du logement, préoccupation centrale de l’après-guerre; l’établissement du mur en 1961 a coupé la ville en deux parties, et sa chute en 1989 l’a réconciliée et bousculée en même temps : de la Postdamer Platz, moderne et audacieuse, au château de Berlin en cours de reconstruction à son emplacement initial et à la place du Palais de la République qui a été démoli, les grands chantiers se succèdent.

Continuer la lecture de Berlin, mémoire du IIIe Reich et de la RDA, mais aussi lieu d’expression des libertés

Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Journée d’étude

Mercredi 29 mars 2017, 10h45 – 16h
Salle du Conseil FIAL (UCL) – Place Blaise Pascal, 1 – 1348 Louvain-la-Neuve
Entrée gratuite mais inscription obligatoire avant le 24 mars 2017: emmanuel.debruyne@uclouvain.be

La « Belle Epoque » des années 1895-1914 est marquées par une croissance économique soutenue et par un progrès technologique constant, qu’accompagne une amélioration sensible des conditions sociales. Pourtant, cette « Belle Epoque » n’est pas rose pour tout le monde, et s’apparente pour bon nombre de ses contemporains à une lutte pour la survie. La faillite est une menace constante pour les indépendants et les petits entrepreneurs, pris entre leurs concurrents et leurs créanciers et à la merci d’un coup du sort ou de l’effondrement de leur propre crédit.

Sur base des investigations menées avec des étudiants de master dans le cadre du séminaire d’histoire de la période contemporaine, cette journée se penchera sur le sort d’une vingtaine de ces faillis, qui ont en commun d’avoir vu leur cas traité par le tribunal de commerce de Namur à la charnière des 19e et 20e siècles. Nous nous interrogerons sur la manière dont ils ont personnellement vécu et tenté de surmonter l’épreuve que leur propre faillite professionnelle a constitué pour leur existence et celle de leurs proches. Nous examinerons également comment ouvrir la perspective à partir de ces cas individuels vers des réflexions plus larges sur les questions de la dette, de l’échec, de la honte et du déclassement social.

Continuer la lecture de Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Les historiens de l’UCL – Emmanuel Debruyne

Emmanuel Debruyne est chargé de cours à l’UCL, où il a fait ses premières armes en 2007. Il y enseigne notamment l’histoire économique et sociale depuis le 18e siècle et l’histoire du temps présent.

Historien contemporanéiste, il poursuit des recherches sur des sujets aussi variés que l’espionnage, l’échec entrepreneurial ou les relations intimes avec l’ennemi sous l’occupation. Autant de thématiques a priori étrangères les unes aux autres, mais qui pourtant se rejoignent autour d’une interrogation commune : et si ceux qui à un moment donné de leur vie se sont retrouvés dans l’ombre avaient quelque chose à dire sur l’évolution de nos sociétés ?

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Emmanuel Debruyne

Retour sur… « Accueillir toute la misère du monde » – Emmanuel Debruyne & Alicia Schamroth

La Belgique face à l’accueil des réfugiés juifs allemands

– 1938-1940 –

Emmanuel Debruyne & Alicia Schamroth

Continuer la lecture de Retour sur… « Accueillir toute la misère du monde » – Emmanuel Debruyne & Alicia Schamroth