Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Journée d’étude

Mercredi 29 mars 2017, 10h45 – 16h
Salle du Conseil FIAL (UCL) – Place Blaise Pascal, 1 – 1348 Louvain-la-Neuve
Entrée gratuite mais inscription obligatoire avant le 24 mars 2017: emmanuel.debruyne@uclouvain.be

La « Belle Epoque » des années 1895-1914 est marquées par une croissance économique soutenue et par un progrès technologique constant, qu’accompagne une amélioration sensible des conditions sociales. Pourtant, cette « Belle Epoque » n’est pas rose pour tout le monde, et s’apparente pour bon nombre de ses contemporains à une lutte pour la survie. La faillite est une menace constante pour les indépendants et les petits entrepreneurs, pris entre leurs concurrents et leurs créanciers et à la merci d’un coup du sort ou de l’effondrement de leur propre crédit.

Sur base des investigations menées avec des étudiants de master dans le cadre du séminaire d’histoire de la période contemporaine, cette journée se penchera sur le sort d’une vingtaine de ces faillis, qui ont en commun d’avoir vu leur cas traité par le tribunal de commerce de Namur à la charnière des 19e et 20e siècles. Nous nous interrogerons sur la manière dont ils ont personnellement vécu et tenté de surmonter l’épreuve que leur propre faillite professionnelle a constitué pour leur existence et celle de leurs proches. Nous examinerons également comment ouvrir la perspective à partir de ces cas individuels vers des réflexions plus larges sur les questions de la dette, de l’échec, de la honte et du déclassement social.

Continuer la lecture de Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Les historiens de l’UCL – Gauthier Godart

Gauthier Godart – doctorant et assistant en histoire à l’UCL.

Membre du Centre d’Histoire du Droit et de la Justice (CHDJ) et membre associé du LaRHis, je réalise sous la tutelle des professeurs Xavier Rousseaux (UCL) et Benoit Majerus (UniLu) une thèse de doctorat portant sur l’influence réciproque des politiques publiques et de la pratique dans le champ du régime des aliénés en Belgique (seconde moitié du XIXe siècle).

Je m’intéresse particulièrement au cas bruxellois, et notamment à l’asile provisoire alors annexé à l’hôpital Saint-Jean. Mes précédentes recherches ont porté sur une affaire judiciaire ayant impliqué l’asile d’Evere, à laquelle j’ai consacré un mémoire de maîtrise en histoire.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Gauthier Godart