Les historiens de l’UCL – Gilles Lecuppre

Gilles Lecuppre (Bureau b266 du Collège Érasme)

Téléphone : 010/47.48.68, e-mail : gilles.lecuppre@uclouvain.be

Issu d’un certain « système français », je suis ancien élève de l’École Normale Supérieure (Ulm), agrégé d’histoire, docteur en histoire médiévale (La seconde vie des rois. L’imposture politique au Moyen Âge). Brièvement professeur d’histoire-géographie dans l’enseignement secondaire, j’ai surtout exercé mon métier de médiéviste dans les universités de Poitiers et de Nanterre, avant de rejoindre – avec bonheur ! – l’UCL à la rentrée 2015, sur un très beau poste qui m’installe dans la continuité du Bas Moyen Âge et des Temps Modernes.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Gilles Lecuppre

Les historiens de l’UCL – Françoise Van Haeperen

Françoise Van Haeperen est professeure à l’UCL depuis 2003. Historienne de l’Antiquité, elle est spécialiste des cultes polythéistes dans le monde romain occidental. Plus précisément, ses recherches s’articulent actuellement autour de trois axes principaux, avec quelques incursions dans des chemins de traverses. Les deux premiers axes, qui se recoupent partiellement, sont thématiques et couvrent un arc spatio-temporel plutôt vaste : Rome, l’Italie et ses provinces occidentales, sous la République et sous l’Empire. Ils portent sur les acteurs des cultes et leurs pratiques d’une part, sur les cultes dits orientaux d’autre part. Le troisième axe, intimement lié aux précédents, est ancré dans une réalité géographique bien particulière, celle du port de Rome, Ostie, qui offre une documentation d’une richesse incomparable et permet une étude approfondie des différentes facettes de la vie religieuse d’une cité antique, et ce du 3e av. au 5e. ap.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Françoise Van Haeperen

Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Le corps dans la Grande Guerre. Pour une anthropologie historique du corps guerrier. Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Note de synthèse par Geneviève Warland

Dans le cadre du groupe de recherche MEMEX WW1, Stéphane Audoin-Rouzeau nous a fait l’honneur de donner le 24 février 2017 une conférence particulièrement émouvante sur Le corps dans la Grande Guerre. Pour une anthropologie historique du corps guerrier.

Sa perspective relevant de l’anthropologie historique visait moins à présenter un contenu qu’un programme de travail. D’emblée, il a souligné une difficulté majeure pour l’étude de cette thématique : la fausse évidence du corps. En effet, nombreuses sont les études sur la guerre qui esquivent la corporéité dans le fait guerrier. Or, il s’agit là de l’oubli de l’essentiel, la guerre représentant une expérience somatique extrême.

Continuer la lecture de Conférence de Stéphane Audoin-Rouzeau à Louvain-la-Neuve le 24 février 2017

Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Journée d’étude

Mercredi 29 mars 2017, 10h45 – 16h
Salle du Conseil FIAL (UCL) – Place Blaise Pascal, 1 – 1348 Louvain-la-Neuve
Entrée gratuite mais inscription obligatoire avant le 24 mars 2017: emmanuel.debruyne@uclouvain.be

La « Belle Epoque » des années 1895-1914 est marquées par une croissance économique soutenue et par un progrès technologique constant, qu’accompagne une amélioration sensible des conditions sociales. Pourtant, cette « Belle Epoque » n’est pas rose pour tout le monde, et s’apparente pour bon nombre de ses contemporains à une lutte pour la survie. La faillite est une menace constante pour les indépendants et les petits entrepreneurs, pris entre leurs concurrents et leurs créanciers et à la merci d’un coup du sort ou de l’effondrement de leur propre crédit.

Sur base des investigations menées avec des étudiants de master dans le cadre du séminaire d’histoire de la période contemporaine, cette journée se penchera sur le sort d’une vingtaine de ces faillis, qui ont en commun d’avoir vu leur cas traité par le tribunal de commerce de Namur à la charnière des 19e et 20e siècles. Nous nous interrogerons sur la manière dont ils ont personnellement vécu et tenté de surmonter l’épreuve que leur propre faillite professionnelle a constitué pour leur existence et celle de leurs proches. Nous examinerons également comment ouvrir la perspective à partir de ces cas individuels vers des réflexions plus larges sur les questions de la dette, de l’échec, de la honte et du déclassement social.

Continuer la lecture de Les faillis et leur devenir. Comment survivre à la faillite à la Belle Epoque ?

Les historiens de l’UCL – William Riguelle

Assistant et doctorant en histoire moderne depuis septembre 2013, William Riguelle réalise sous la tutelle de Silvia Mostaccio (UCL) et d’Isabelle Parmentier (UNamur) une thèse de doctorat portant sur les relations homme-animal en milieu urbain, se focalisant essentiellement sur les villes des Pays-Bas méridionaux et de la principauté de Liège aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ne s’inscrivant pas dans une perspective visant à explorer le « point de vue animal », cette recherche se penche plutôt sur les pratiques et les discours sociaux et culturels des hommes à l’égard de l’animal en ville.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – William Riguelle

Les historiens de l’UCL – Luc Courtois

Docteur en histoire de l’Université de Louvain (1998), Luc Courtois a poursuivi sa carrière, après un mandat d’assistant à la Faculté de droit (1985-1992), comme directeur de la Fondation wallonne Pierre-Marie et Jean-François Humblet (Louvain-la-Neuve). Ses travaux ont alors porté sur les problèmes de construction identitaire wallonne en rapport avec histoire et mémoire. Après avoir défendu sa thèse, il a été nommé professeur suppléant à Louvain-la-Neuve (1998), puis professeur invité (1999-2004), professeur temporaire à temps partiel (2004-2005), chargé de cours (50 % ETP, 2006-2012) et professeur (2012). Depuis septembre 2015, il est professeur à 75 % ETP à l’Université catholique de Louvain et directeur à 25 % ETP à la Fondation wallonne. Titulaire d’enseignements en lettres, en sciences sociales et en théologie, il est membre du LaRHis, de l’Institut Iacchos et de l’Institut RSCS. En outre, depuis 2006, il assure la direction du Dictionnaire d’histoire et de géographie ecclésiastiques. Louvain Dictionnary of Church History et, depuis 2010, participe au Comité de rédaction de la Revue d’histoire ecclésiastique. Louvain Journal of Church History.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Luc Courtois

« Pensées, rationalités, cultures et sociétés d’Islam : hier, aujourd’hui, demain » – Bernard Heyberger

Dans le cadre du cycle de conférences SSH2020-Islam « Pensées, rationalités, cultures et sociétés d’Islam : hier, aujourd’hui, demain » soutenu par le Secteur des Sciences humaines (SSH) et son projet stratégique « Louvain 2020 », nous avons le plaisir de recevoir :

Bernard Heyberger, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et à l’Ecole pratique des hautes études (EPHE), Paris, spécialiste de la Syrie et du Liban à l’époque ottomane, et notamment des relations islam/christianisme et des christianismes orientaux. Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont « Les chrétiens du Proche-Orient au temps de la Réforme catholique » (1994).

Sont prévus dans ce cadre :

  • Une demi-journée d’études « Minorités et majorités dans le monde arabe, au-delà du paradigme victimaire ». Le jeudi 16 mars (14h30-17h30), à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USLB), local P60 (bld du Jardin Botanique 43 à Bruxelles)
  • Une Grande conférence « Chrétiens en Islam : discrimination et convivialité ». Le  jeudi 16 mars (20h-22h), à l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USLB), Auditoire 1 (bld du Jardin Botanique 43 à Bruxelles)
  • Un Séminaire de recherche « Chrétiens au Proche-Orient : de l’histoire ecclésiastique à l’histoire connectée ». Le vendredi 17 mars (9h-11h30), à l’UCL, auditoire  LECL-61 (bâtiment Leclercq, Place Montesquieu 1 à Louvain-la-Neuve). Bernard Heyberger partira de son propre parcours pour montrer comment les minorités chrétiennes sont sorties d’une approche d’histoire ecclésiastique pour devenir un thème de recherche légitime et à part entière des sciences sociales.

 

 

Les historiens de l’UCL – Jonas Campion

Mon projet scientifique, s’il a parfois semblé prendre des orientations plurielles, répond avec le recul à une cohérence dans les problématiques envisagées. D’une approche initialement centrée sur la gendarmerie – force régalienne de police, présente au sein de différentes Nations, et fondamentale dans l’exercice du maintien de l’ordre –, mes recherches se sont progressivement orientées vers l’analyse de l’évolution sociohistorique du concept de sécurité publique au long du 20e siècle. La sécurité est un concept polysémique, recouvrant des significations sociales, juridiques, politiques, ou professionnelles parfois contradictoires. Évolutif, sa signification est inscrite dans le temps et dans l’espace. Je l’envisage comme une réalité dynamique, se construisant de la rencontre entre les différentes composantes de la vie en société : État, populations et administrations parmi lesquelles, les institutions en charge de missions policières. Dans cette perspective, la  sécurité publique se définit par son objectif principal : la gestion de risques collectifs et individuels, pour garantir l’ordre, protéger les cadres du vivre ensemble et rencontrer les attentes dévolues à l’État contemporain, en termes de protections des biens et des personnes. Les politiques sécuritaires ont ainsi pour but de gérer les risques (crimes, violences, mais aussi événements exceptionnels), et d’orienter, dans une logique gouvernementaliste, les conduites des populations.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Jonas Campion

Les historiens de l’UCL – Geneviève Warland

Geneviève Warland est historienne, philosophe et philologue de formation, une combinaison un peu insolite mais porteuse quand on veut introduire des concepts en histoire et réfléchir à la manière de l’écrire. Depuis 2012, elle est chargée de cours invitée à l’UCL, pour différents enseignements en relation avec ses domaines de spécialisation : historiographie, communication scientifique et épistémologie de l’histoire, médiation culturelle des savoirs en histoire. En outre, elle travaille dans un projet interdisciplinaire et interuniversitaire sur les expériences et les mémoires de la Première Guerre Mondiale (PGM) en Belgique, financé par Belspo (service de programmation politique scientifique fédérale belge) (2014-2018), où elle assure la coordination des équipes et effectue des recherches sur les émotions chez les historiens-témoins de la PGM, sur l’historiographie allemande relative à cet événement majeur ainsi que sur la mémoire de ce dernier en Belgique et en Allemagne.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Geneviève Warland

Les historiens de l’UCL – Héloïse Malisse

Membre du LaRHis, de l’institut INCAL et du GREG, je suis assistante et doctorante en histoire de l’antiquité à l’UCL depuis septembre 2016.

Au cours de mon mémoire de maîtrise, j’ai exploré les diverses significations de ce terme dans les œuvres d’Ovide mais surtout les conséquences de cette véritable force morale qu’est le pudor féminin. En effet, le terme pudor est largement polysémique et recouvre ainsi les sens d’honneur, de chasteté, de honte et de pudeur lié au corps et à la sexualité.

Ma thèse consiste en une extension de mon étude réalisée dans le cadre de mon mémoire de maîtrise à l’ensemble de la littérature, de l’épigraphie et de l’art du 1er s. av. n. è. au 2e s., dans le but de mener une étude historique, genrée et sociologique de la réputation et du comportement attendu des Romains et des Romaines. Cette thèse de doctorat est menée sous la direction de la professeure Françoise Van Haeperen.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Héloïse Malisse

Les historiens de l’UCL – Olivier Latteur

Olivier Latteur est assistant et doctorant à l’UCL (depuis 2010) et à l’UNamur (depuis 2011). Il est rattaché, à l’UCL, à l’institut INCAL et aux groupes de recherche GEMCA et LaRHis.

Après avoir mené à bien un mémoire de maîtrise en histoire antique (portant sur le culte de Mithra), il oriente ses recherches doctorales vers une étude de la réception de l’Antiquité romaine au cours de l’époque moderne. Sa recherche doctorale, menée sous la direction des Prof. Isabelle Parmentier et Françoise Van Haeperen, porte sur la perception des vestiges antiques monumentaux dans les Pays-Bas méridionaux et la principauté de Liège, de la seconde moitié du 16e siècle à la fin du 18e siècle (1565-1794). Il y aborde notamment les questions de l’impact paysager, de la réutilisation, de la préservation, de l’étude et de l’interprétation (de plus en plus « scientifiques ») de ces vestiges, à partir d’un corpus de sources diversifiés : travaux d’érudits, récits de voyage, cartes et plans anciens, archives administratives, sources iconographiques…

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Olivier Latteur

Les historiens de l’UCL – Camille Berny

Camille Berny est assistante en histoire à l’UCL depuis septembre 2016.

Membre du LaRHis et de l’institut IACCHOS, ses recherches portent sur l’Histoire du risque ferroviaire en Belgique, de 1835 à 1926, sous la direction d’Aurore François. L’objet de cette thèse de doctorat est l’étude des politiques de sécurisation du rail, notamment au prisme des catastrophes et accidents survenus sur les lignes de l’État belge, avant la nationalisation du chemin de fer.

« La catastrophe de Forest-lez-Bruxelles – Vue prise immédiatement après le tamponnement des trains », dans Le Patriote Illustré, 26 février 1899.

L’analyse des catastrophes, de leur gestion immédiate ou à long-terme, de leur traitements judiciaire et médiatique, permettra de capter l’image de la société face à une technologie en évolution, et de démontrer l’immixtion d’enjeux multiples (politiques, indemnitaires, économiques, sociaux) dans le traitement du risque qu’est la technologie ferroviaire.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Camille Berny

Les historiens de l’UCL – Flore Guiot

Flore Guiot est aspirante FRS-FNRS depuis octobre 2016. Membre de l’institut IACCHOS et du LaRHis, elle fait également partie du réseau de chercheurs de l’IEHCA.

Elle réalise une thèse sur les politiques de sécurité alimentaire en Belgique entre 1840 et 1920 sous la direction du Professeur Aurore François.

Falsification des denrées alimentaires. Rapport fait au nom de la section centrale par M. de Mérode, Doc.parl., Chambre, 1888-1889, n° 270, séance du 25 juillet 1889, p. 2.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Flore Guiot

Le Mons Memorial Museum

Par Geneviève Warland, chargée de cours invitée, avec les étudiants de Master 1

de la filière Communication de l’histoire à l’Université Catholique de Louvain, 2015-16.

Inauguré en avril 2015, le Mons Memorial Museum (MMM) se présente comme un lieu de mémoire et de questionnements sur l’histoire de la ville de Mons, particulièrement par rapport aux guerres qu’elle a traversées. L’ouverture de ce nouvel espace muséal s’explique certes par les commémorations de la Grande Guerre, qui ont débuté en 2014 ; elle marque également une étape dans l’année des festivités de Mons capitale européenne de la culture en 2015.

C’est ce lieu, abrité dans le bâtiment de la machine à eau de la ville, que les étudiants de la filière « Communication de l’histoire » à l’Université Catholique de Louvain ont visité en compagnie de leurs professeurs, Geneviève Warland et Guy Zelis, à l’occasion d’un voyage culturel le 23 mars 2016.

Continuer la lecture de Le Mons Memorial Museum