Au coeur de la Grande Guerre : l’individu au croisement du civil et du militaire

Colloque international

26, 27 et 28 octobre 2017, Mons Memorial Museum

 

Le colloque « Au coeur de la Grande Guerre » est avant tout pensé comme un échange entre jeunes chercheurs afin de construire par le dialogue et le débat un propos cohérent sur l’individu au croisement du militaire et du civil. La volonté d’organiser ce colloque nous vient des rencontres faites et du désir de prolonger les échanges entamés lors de l’école d’été du Centre International de Recherche de l’Historial de Péronne.

Le thème du colloque est davantage une ligne conductrice, une piste de réflexion qu’un sujet délimité. Il nous amène à nous questionner sur la manière dont l’individu, soldat, civil de l’arrière ou occupé, intègre et concilie la dimension militaire d’un côté, qu’il s’agisse de son expérience au front ou de la présence de soldats allemands dans les rues de son village, et la dimension civile de l’autre. Au-delà donc d’une rencontre entre le « monde » civil et le « monde » militaire, qui seraient deux sphères séparées, il convient de penser l’individu comme étant au croisement des deux dimensions, qui le construiraient de manière conjointe.

Notre objectif étant de donner un caractère international à ces rencontres, les communications se feront en anglais ou en français.

Élise Rezsöhazy, Gwendal Piégais & Erwan Le Gall

Programme

Jeudi 26 octobre 2017

10h : Accueil café
10h30 : Mot d’accueil et introduction
Première session | Professionnels en guerre | Emmanuelle Cronier et Jean-Michel Steg 

10h50 : Erwan Le Gall, « Entrepreneurs d’Ille-et-Vilaine en Grande Guerre : au truchement du civil et du militaire »
11h10 : Michael Reeve, « British charitable tobacco funds as a conduit between the home and fighting fronts »
11h30 : Matthieu Boisdron, « La Grande Guerre de Joseph Paul-Boncour »
11h50 : Discussions

12h20 : Lunch

Deuxième session | Groupes sociaux et identités | Markus Pöhlmann et Chantal Kesteloot

13h30 : Introduction
13h40 : Mathieu Marly, « La Grande Guerre des paysans français – Existe-t-il une spécificité « paysanne » de l’expérience guerrière ? »
14h : Steffen Lind Christensen, « A question of duty – Danish-minded soldiers in the German Army, 1914-1918 »

14h20 : Pause café et session posters

15h20 : Alex Mayhew, « A Home Imagined: Morale, Memories and Dreams of England on the Western Front »
15h40 : Lisa Kempus, « Experiencing World War I through Writing: Constructions of Space and Gender in the Diaries of German Women »
16h : Discussions

16:40 : Pierre-Jean Niebes, « Présentation des fonds relatifs à la Grande Guerre conservés aux Archives de l’État à Mons »

Vendredi 27 octobre 2017

9h : Accueil café

Troisième session | Justices en guerre | Annie Deperchin

9h30 : Introduction
9h40 : Jack Doyle, « ‘Some holy secret concerning yourself’ : interpreting homosexuality in British First World War court martials »
10h : Cigdem Oguz, « Rape and Trial: Individual In Search of State Protection on the Ottoman Home Front »

10h20 : Pause café

10h40 : Elsa Génard, « Prisons civiles en temps de guerre : L’enfermement carcéral à l’épreuve de la porosité des frontières civiles et militaires pendant la Première Guerre mondiale en France »
11h : Jan Zamecnik, « The Influence of the Great War on the function of the civiliant prison in Uherske Hradiste »
11h20 : Discussions

12h : Lunch

Quatrième session | Occupations | Emmanuel Debruyne et James Connolly

13h30 : Introduction
13h40 : Gwendal Piégais & Élise Rezsöhazy, « La guerre de l’ombre, lieu de rencontre entre monde civil et monde militaire. Services d’espionnage et de contre-espionnage en Belgique et dans le Nord de la France »
14h : Florent Verfaillie, « Military traitors in civilian clothes »
14h20 : Arnaud Charon, « Le travail forcé de la population belge dans les Zones d’Étapes : travailleurs civils militarisés ? »

14h40 : Pause café

15h : Laëtitia Pichard, « Relations amoureuses et charnelles : vivre l’amour avec les Américains »
15h20 : Mathieu Panoryia, « Les civils à Verdun de 1914 à 1919 : population de l’arrière ou population du front ? »
15h40 : Discussions

16h30 : Keynote « L’État, l’individu et la guerre totale 1914-1933. Plaidoyer pour une nouvelle histoire culturelle du fait politique » | Arndt Weinrich

Samedi 28 octobre 2017

9h : Accueil café

Cinquième session | Sorties de guerre | Dominique Fouchard

9h30 : Introduction
9h40 : Clément Collard, « Le mutilé entre permanence de la guerre et “démilitarisation” (France, 1914 – années 1930) »
10h : Angela R. Cunningham, « The War Each Soldier Brings Home : American Veterans Mediation of Great War Places »
10h20 : Sébastien Schlegel, « La fin de guerre des Sarrois (1918-1920). Le territoire de la Sarre, théâtre de la confrontation entre civils et militaires sarrois et français »
10h40 : Discussions

11h10 : Pause café

Sixième session | Deuils et mémoires | Laurence van Ypersele

11h30 : Introduction
11h40 : Céline Deiber, « La dernière demeure du combattant »
12h : Ann-Marie Foster, « Individual and Family Remembrance as a way of Breaching the Divide »
12h20 : Hanna Smyth, « ‘I shall not be there’ : The Absent Dead as a Nexus of Identities »
12h40 : Discussions

13h10 : Conclusions | Alexandre Lafon

13h30 : Lunch

14h30 : Visite du cimetière militaire de Saint-Symphorien | Corentin Rousman

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *