Séminaire d’histoire contemporaine (LHIST2280)

La libération des territoires occupés, 1918

Prof. Laurence van Ypersele & Emmanuel Debruyne
Assistante Camille Berny

Depuis une dizaine d’années, les historiens abordent l’immédiat après-guerre en termes de sorties de guerre ; c’est-à-dire de processus complexes qui suivent des chronologies différenciées. Or, pour la majeure partie du territoire belge, la sortie de guerre est aussi et surtout une sortie d’occupation.

Nous analyserons cette sortie de guerre, de novembre 1918 à janvier 1919, dans différentes localités à travers les rapports de l’armée, les archives communales, les carnets intimes, etc. Dans quel état se trouvent les communes libérées ? Quels sont les problèmes majeurs ? Comment tente-t-on d’y remédier ?

Continuer la lecture de Séminaire d’histoire contemporaine (LHIST2280)

Séminaire : Temps Modernes (LHIST1393)

Portraits d’enfants. Modèles et contre-modèles dans les Pays-Bas espagnols en temps de trouble

(XVIe-XVIIe siècles)

Qui fait l’histoire ? Les hommes ayant laisseé des traces écrites ? En réalité, la liste des acteurs et des actrices est longue. Parmi les autres catégories, il y a celle des enfants et des adolescents (pueri et puellae) : filles et garçons, ils travaillent, se déplacent, s’amusent, se forment et subissent les conséquences des choix des adultes. Pour beaucoup d’entre eux, la famille est leur contexte de vie, mais pas pour tous – et puis qu’est ce que la « famille » aux Temps Modernes ? Quels autres espaces de rapports intergénérationnels existent ?

Continuer la lecture de Séminaire : Temps Modernes (LHIST1393)

Reliques et croisades (12e-13e s.) Séminaire Master d’histoire médiévale 2019-2020 (LHIST 2260)

Paul Bertrand & Elodie Bardi

Les reliques des saints, ces parcelles de corps de personnages sacrés de la chrétienté, ont toujours fasciné. Souvent moquées, elles ont été dédaignées par les historiens pendant des années. Puis, à la fin du 20e siècle, l’histoire culturelle et l’anthropologie religieuse s’en sont emparées. Les recherches ont fleuri pour décrire la naissance du culte des reliques, sa transformation au fil du Moyen Âge, ses dérives et ses faussaires, les critiques dont il a fait l’objet dès les origines et surtout à partir du 16e s. L’histoire des reliques permet de mieux comprendre l’insertion du sacré dans le quotidien, cette intrusion fascinante de l’au-delà dans l’ici-bas. Il y a peu d’objets d’histoire qui témoignent aussi bien des accents quasi-magiques associés à la dévotion médiévale au quotidien.

Continuer la lecture de Reliques et croisades (12e-13e s.) Séminaire Master d’histoire médiévale 2019-2020 (LHIST 2260)

Séminaire d’histoire du droit et de la justice (LHIST2570)

Affaires Toxiques

Falsifications et empoisonnements alimentaires du moyen-âge au XIXe siècle

Encadrement :
Xavier Rousseaux, Gauthier Godart, Flore Guiot

L’objectif de ce séminaire transpériode sera de traquer les formes et les pratiques d’empoisonnements et de falsifications alimentaires et d’en suivre l’évolution du moyen-âge au XIXe siècle à partir d’affaires judiciaires. Une attention particulière sera portée aux perceptions du risque alimentaire, mais il s’agira également de relever que, souvent, ces affaires impliquent des enjeux autres que sanitaires. La peur de l’empoisonnement, la perte de confiance et les conflits d’intérêt (santé, économie), mais aussi les stéréotypes de genre et d’ethnie, sont autant de menaces pour le lien social. Continuer la lecture de Séminaire d’histoire du droit et de la justice (LHIST2570)

La Bavière face aux crimes du national-socialisme

Emmanuel Debruyne et Geneviève Warland

Telle était la thématique qui a servi de fil conducteur à un voyage culturel des historiens en Master Histoire à l’UCLouvain du 15 au 21 avril 2019 sous la houlette des professeurs Emmanuel Debruyne et Geneviève Warland grâce à une généreuse subvention de la Cellule Démocratie ou Barbarie de la Fédération Wallonie Bruxelles et à un financement de la Commission de Programme Histoire de l’UCLouvain.

Trois thèmes motivaient le périple en Bavière de Munich à Nuremberg en passant par Augsbourg : le premier concernait les crimes commis par le régime nazi ; le deuxième était lié au premier procès international pour crimes contre l’humanité ; le troisième se rapportait aux exactions contre la population allemande à la sortie de la guerre. Il s’agissait de considérer, à l’échelle d’une région et d’un point de vue historique et mémoriel, les ressortissants d’un pays à travers les rôles qu’ils avaient joués et les péripéties qu’ils avaient traversées sous un angle double : d’abord, celui de bourreaux ou d’acteurs plus ou moins impliqués dans la terreur du régime nazi ; ensuite, celui de victimes pour certaines catégories de ressortissants allemands, victimes du régime ou, au sortir de la guerre, chassés de leur terre natale ou, pour prendre le terme allemand ad hoc, de leur Heimat. Continuer la lecture de La Bavière face aux crimes du national-socialisme

Minorités religieuses et espaces de l’enfermement (XVIe-XVIIIe s.)

Conférence donnée par Natalia MUCHNIK (EHESS, Paris) dans le cadre du Séminaire d’Histoire du Droit et de la Justice.

Le Centre d’Histoire du Droit et de la Justice a le plaisir de vous inviter à la conférence de Natalia Muchnik, maître de conférence à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), qui nous parlera des minorités religieuses et des espaces d’enfermement (XVIe-XVIIIe siècles).

La conférence se déroulera le lundi 11 mars de 16h15 à 18h15, à la salle du Conseil FIAL.

Musées-valises sur les relations belgo-allemandes au 20e siècle

Une coopération entre l’Université catholique de Louvain et l’Universität Paderborn, dont nous attendons la suite….

Geneviève Warland (UCL),
chargée de cours invitée en FIAL, responsable de la filière communication de l’histoire

La vie de la caserne Adam à Soest dans les années 60-70, Une enfance dans la ville de garnison de Soest dans les années 50, J’avais vingt ans en 1945 à Soest, La contrebande de café sur la frontière belgo-allemande après la seconde guerre mondiale, Les relations entre soldats allemands et femmes belges au cours des deux guerres mondiales, Les camps de prisonniers belges en Allemagne pendant la première guerre mondiale, L’espionnage pendant la grande guerre en Belgique, Les traces mémorielles des deux guerres sur le territoire belge, tels sont les thèmes de musées-valises réalisés par des étudiants en langue, littérature et culture francophone de l’Université de Paderborn avec la collaboration d’étudiants en histoire de l’Université catholique de Louvain (UCL). Ce projet relève du domaine de la Public History, les valises offrant un regard sur le passé à la fois documentaire, ludique et artistique. Il repose sur la coopération entre deux professeures, Sabine Schmitz, détentrice de la chaire des cultures et littératures romanes à l’Université de Paderborn et directrice du Belgienzentrum ou BELZ (le seul centre d’études belges en Allemagne), et Geneviève Warland, qui enseigne la communication de l’histoire et est responsable de cette filière à l’UCL. En outre, il a bénéficié de l’expertise de Christoph Brüll, chercheur à l’Université de Luxembourg et spécialiste des relations belgo-allemandes particulièrement dans l’après-seconde guerre mondiale, pendant la semaine de travail en commun à Paderborn (du 14 au 17 mai 2018).

Continuer la lecture de Musées-valises sur les relations belgo-allemandes au 20e siècle

Profession : Administrateur de la Sûreté. L’homme et la fonction, de la menace orangiste au péril rouge 1830-1958

Journée d’étude

Mercredi 21 mars 2018, 10h45 – 15H45, Auditoire Socrate
Entrée gratuite mais inscription obligatoire avant le 16 mars 2018: emmanuel.debruyne@uclouvain.be

 

Créée le 15 octobre 1830, l’Administration de la Sûreté publique – aujourd’hui Sûreté de l’État – est à la fois une des plus anciennes institutions de la Belgique indépendante et un des plus vieux services de renseignements d’Europe. Les tâches et les moyens attribués à ce service n’ont cessé d’évoluer depuis sa création, mais le secret, l’information et la protection de la sécurité du pays restent au cœur de ses activités. La direction de ce service a par conséquent toujours constitué un poste sensible au sein de l’appareil d’État.

Sur base des investigations menées avec des étudiants de master dans le cadre du séminaire d’histoire de la période contemporaine, cette journée se penchera sur les hommes qui se sont succédés à la tête de la Sûreté des premières semaines de l’indépendance de la Belgique aux premières années de la Guerre froide. Nous nous interrogerons sur les origines et le profil de ces individus, leur réseau de sociabilité et les ressources qu’ils ont mobilisé pour exercer cette fonction si particulière.

Prix Vicomte Charles Terlinden

Ce prix est décerné, tous les quatre ans, pour une valeur de 2500€.

Le prix 2018 est destiné à couronner le meilleur mémoire de master manuscrit s’inspirant des disciplines historiques au sens large, y compris l’histoire économique, l’histoire de l’art, l’histoire du droit, l’histoire de l’Afrique, l’histoire militaire, rédigé par un étudiant ou un ancien étudiant de l’Université catholique de Louvain

Le travail peut être rédigé en français, en néerlandais ou en anglais.

Le prix a spécialement pour but de contribuer aux frais de publication du mémoire couronné (sous forme de livre ou d’article, d’aide à la traduction ou pour l’iconographie). L’auteur du travail est tenu de faire figurer, lors de l’impression : Publié avec l’aide du prix Vicomte Charles Terlinden.

Une partie du montant du prix sera directement remise au lauréat, en l’occurrence 1.000 euros ; l’autre partie (1.500 euros) est destinée à la publication sur pièces justificatives.

L’attribution du prix est réservée aux administrateurs de la Fondation.

Lors de la remise du prix, le lauréat devra présenter un exposé sur le sujet du travail couronné.

Pour la période biennale 2017-2018, les manuscrits (en cinq exemplaires) doivent être déposés au secrétariat de la Commission de gestion des programmes d’histoire (UCL, FIAL, Collège  Érasme, Place Blaise Pascal, 1 – bte L3.03.21 à 1348 Louvain-la-Neuve) au plus tard le 15 mars 2018.

La remise du prix aura lieu à la rentrée académique 2018-2019.

Louvain-la-Neuve, le 20 janvier 2018.

 

Fondation Prix Vicomte Charles Terlinden :

Laurence van Ypersele, Françoise Van Haeperen et Silvia Mostaccio, administrateurs.

LHIST2280 Séminaire d’histoire contemporaine – 2017-2018

Profession : Administrateur de la Sûreté publique

L’homme et la fonction

à la tête d’un service de renseignement policier (1830-1933)

Créée le 15 octobre 1830, l’Administration de la Sûreté publique – aujourd’hui Sûreté de l’Etat – est à la fois une des plus anciennes institutions de la Belgique indépendante et un des plus vieux services de renseignements d’Europe.

Les tâches et les moyens attribués à ce service n’ont cessé d’évoluer depuis sa création, mais le secret, l’information et la protection de la sécurité du pays restent au cœur de ses activités. La direction de ce service a par conséquent toujours constitué un poste sensible au sein de l’appareil d’Etat. Ce séminaire se propose de découvrir les hommes derrière cette fonction d’Administrateur de la Sûreté publique, d’interroger qui ils étaient, et comment et pourquoi ils ont exercé ce métier si particulier.

Notre approche s’inscrit dans le sillage d’une histoire du renseignement et des services secrets en pleine expansion depuis un quart de siècle, et qui contribue notamment au renouvellement de l’histoire politique. Dans ce cadre, chaque étudiant sera amené à partir sur les traces d’un des onze administrateurs qui se sont succédés pendant le premier siècle d’histoire de l’Etat belge.

Pour ce faire, les étudiants seront amenés à explorer une grande diversité de travaux et de sources. En termes d’archives, ils se confronteront d’une part aux documents directement issues de la Sûreté publique et du ministère de la Justice, et de l’autre aux multiples traces laissées par un individu, dans les registres communaux, les archives de famille, le bâti immobilier et le patrimoine funéraire, etc.

Enseignant : Emmanuel Debruyne

Assistants : Elise Rezsöhazy, Gauthier Godart et Christophe Chevalier

L’inscription à ce séminaire se fera à l’issue de la séance de présentation des séminaires, le vendredi 22 septembre à 11h, au local ERAS 54.

La première séance de ce séminaire aura lieu le lundi 25 septembre au local ERAS 74, de 14 à 16h.