Les historiens de l’UCLouvain – Inès Glogowski

Inès Glogowski a étudié l’histoire à l’UCLouvain (2008-2013) et brièvement à l’Ecole nationale des Chartes de Paris (2012) où elle a approfondi ses connaissances en paléographie moderne française. Son mémoire portait sur les pratiques judiciaires dans la châtellenie d’Ath de 1514 à 1565, à travers l’analyse des comptes de justice. Après l’obtention de son diplôme, elle a enseigné pendant quatre ans dans l’enseignement secondaire (général, professionnel et technique).

Depuis octobre 2017, elle prépare une thèse de doctorat en co-promotion avec la Vrije Universiteit Brussel, sous la direction des professeurs Griet Vermeesch (VUB) et Xavier Rousseaux (UCLouvain). Elle est membre du Centre d’Histoire du Droit et de la Justice (UCLouvain) et du Historich Onderzoek naar Stedelijk Transformatieprocessen (VUB).

Ses recherches portent sur le rôle crucial de l’Office fiscal de Brabant comme instrument de changement politique, de régulation et de réforme. Avec une attention particulière pour la surveillance et la gestion des lieux d’enfermement à Bruxelles ainsi que pour le maintien de l’ordre public dans le duché de Brabant, pendant la période troublée de l’Ancien Régime (1770-1795).

Ce projet est mené en étroite collaboration avec les Archives de l’Etat à Bruxelles (Forest), dans le cadre d’un projet BRAIN (BELSPO) intitulé “Social Hotspots”. High Courts of Justice Files, sources for Low Countries History’.

Coordonnées :
Centre d’Histoire du Droit et de la Justice
Rue du poirier, 10
1348 Louvain-la-Neuve
ines.glogowski@uclouvain.be

Historich Onderzoek naar Stedelijk Transformatieprocessen
Pleinlaan, 2
1050 Brussel
ines.glogowski@vub.be

Les historiens de l’UCLouvain – Françoise Muller

Françoise Muller (°1981) est docteur en histoire contemporaine (UCLouvain, 2010) après une thèse portant sur l’histoire de la Cour de cassation de Belgique. Elle a également une formation complémentaire en droit et en sciences politiques. Après sa thèse, elle a travaillé au CEGESOMA sur l’enquête relative à l’assassinat du président du parti communiste, Julien Lahaut. Elle a ensuite été logisticienne de recherche FNRS au Centre d’histoire du droit et de la justice à l’UCL où elle a développé la plate-forme d’informations historiques sur la justice www.digithemis.be. Elle est actuellement chargée de recherche FNRS à l’UCLouvain avec un projet portant sur la dignité de la magistrature belge et notamment sur la question des rapports entre justice et politique (1830-1960).  

Minorités religieuses et espaces de l’enfermement (XVIe-XVIIIe s.)

Conférence donnée par Natalia MUCHNIK (EHESS, Paris) dans le cadre du Séminaire d’Histoire du Droit et de la Justice.

Le Centre d’Histoire du Droit et de la Justice a le plaisir de vous inviter à la conférence de Natalia Muchnik, maître de conférence à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris), qui nous parlera des minorités religieuses et des espaces d’enfermement (XVIe-XVIIIe siècles).

La conférence se déroulera le lundi 11 mars de 16h15 à 18h15, à la salle du Conseil FIAL.

Les historiens de l’UCL – Bernard Dauven

Membre du Centre d’Histoire du droit et de la Justice (CHDJ) et ancien membre associé du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (LAMOP), je réalise sous la tutelle des professeurs Claude Gauvard (Paris I) et Xavier Rousseaux (UCL) une thèse de doctorat portant sur les différentes formes de grâce en Brabant à la charnière entre le Moyen Âge et l’Époque moderne.

Mes recherches personnelles portaient essentiellement sur l’incrimination du vagabondage et l’utilisation du genre en histoire de la justice ; elles s’orientent maintenant vers la criminalisation de l’homicide au seuil de la première modernité.

Continuer la lecture de Les historiens de l’UCL – Bernard Dauven